Le livre d'or

Ecrire son message :

 
 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Votre message ne sera en ligne qu'après avoir été validé par un modérateur.

Messages du livre d'or :

100 messages.
Un ancien du 8 ! Un ancien du 8 ! a écrit le 29 mai 2022 à 19h58
Bravo pour votre très beau site. Ravi de revoir des têtes connues de ma période 1979/1980
... Ouvrir/Fermer cette boîte méta.
POINSOT POINSOT de Puteaux a écrit le 10 mars 2022 à 21h32
Bonsoir à tous,
Site agréable à lire, je pense qu’il va plaire aux adhérents, bravo Pascal.
Bonne soirée à tous
Amitiés
P.P.
Réponse d’administrateur par : Webmaster
Merci Patrick et bon anniversaire 😜
... Ouvrir/Fermer cette boîte méta.
MANTION MANTION de Vesoul a écrit le 22 janvier 2022 à 11h58
JE DECOUVRE CE SITE TRES INTERESSANT ET JE LUI SOUHAITE LONGUE VIE. BONNE ANNEE A TOUS !!!
Réponse d’administrateur par : Webmaster
Bonjour Claude,

merci pour votre message. Ce site n'est actuellement qu'en phase de construction. Il remplacera à terme notre ancien site qui datait de 2004....😉
Il y a encore pas mal d'améliorations à mettre en place en terme de fond et de forme.
Un message sera diffusé à tous les membres, lorsque le site sera transféré.

Cordialement,

Pascal B.
... Ouvrir/Fermer cette boîte méta.
Bernard Léchardoy Bernard Léchardoy de Paris XV a écrit le 16 janvier 2022 à 18h54
Objet : Bulletin de l’Amicale N° 97 – Juillet 2021

1 - Nouveau graphisme, couleurs, lisibilité. Bien

2 - Dans un tout autre domaine, très sensible, je souhaiterais, sans pour autant générer une polémique, ni manquer de respect à quiconque, revenir sur la page 41 du bulletin cité en objet, que j’ai relue attentivement et dont l’intitulé est :
« Morts pour la France du « 8 » en Algérie et en Tunisie (1955 – 1961) »
Sont morts au combat :
• Adjudant Fernand Fèvre 30/03/58 Marcouna - 3è Escadron (3)
• B-chef Joseph Michel 30/03/58 Marcouna - 3è Escadron (4)
Les références (3) et (4) précisent : ‘’tué par un déserteur ‘’ !

Mon commentaire :
Personnellement, je considère que le meurtrier n’est devenu déserteur qu’après avoir tiré des coups de feu mortels, sur un homme de troupe, et sur son chef de peloton. Son méfait accompli, il a certainement réalisé que pour lui ce serait la cour martiale et la peine de mort, en 1958 ! Il a préféré déserter !

Il se trouve que j’étais à cette époque, MdL (appelé) au 3/8ème à Marcouna, et j’ai personnellement assisté au déroulement de l’altercation, au mess, qui se termina en homicides volontaires me semble-t-il, mais je ne suis pas juriste… ! En effet, le MdL Kasmiercziak, (connu sous le nom de Popof au 3/8 ème) ce soir-là, semblait particulièrement « bruyant, ennuyeux et éméché… » lançant des propos incohérents à la cantonade, au mess des sous-officiers. Il se tenait à une extrémité du bar, seul, alors que l’Adjudant-chef Fèvre, chef du 1er peloton, (et non pas adjudant) à l’autre extrémité, discutait avec deux autres sous-officiers. J’étais moi-même présent au mess, bavardant avec des collègues, aux environs de 19 heures. L’Adjudant-chef Fèvre, dont la tolérance et la patience avaient des limites, demanda au MdL Popof, à deux reprises, de parler moins fort et, comme le message ne semblait pas être reçu 5/5, l’Adjudant-chef, exaspéré, l’agrippa par son treillis et lui dit, en le poussant rudement vers la porte :
- « ferme ta gueule, fous-moi le camp tout de suite, va dans ta piaule, tu nous emmerdes… » !

Silence glacial dans le mess. Popof, en équilibre instable et maugréant, descendit le petit escalier du 1er au RdC et de toute évidence, se dirigea vers sa chambre, qui se trouvait au 1er étage d’un autre bâtiment, et qui faisait face à la grange où logeait le 1er peloton. On y accédait par un escalier extérieur, non couvert. Cette chambre était également la mienne ainsi que celle de deux autres MdL appelés, Charbonnier et un autre gars, sympa, Philippe, dont j’ai hélas oublié le nom.

Quelques minutes plus tard, un Hussard entra dans le mess, affolé, en disant que Popof était dans la petite cour intérieure, armé, brandissait un pistolet* et braillait : « je vais lui faire… ». A cette nouvelle, stupéfait et furieux, l’adjudant-chef décida sans hésiter d’aller voir sur place de quoi il retourne. Ses deux interlocuteurs le suivent. Nous leur emboitons le pas et nous nous dirigeons également vers l’escalier étroit, raide et sombre. A mi-chemin, on entend un coup de feu, tout proche ! On s’arrête, on se regarde, puis continuons avec précaution.
On apprendra peu après que le brigadier-chef Joseph, 1er peloton (engagé) avait tenté de dissuader Popof, mais celui-ci lui tira une balle et le blessa mortellement. L’Adjudant-chef Fèvre arrivant sur les lieux quelques instants plus tard, un autre coup de feu claque ! Il s’écroule, abattu à bout portant et gît, vraisemblablement mort, sur le sol, non loin de Joseph qui gémit !

Consternation ! Selon les témoignages des hommes du 1er peloton, Popof, menaçant, a immédiatement disparu avec son PM Thompson (ou avec une carabine M1…) plus le Luger*, par le portail arrière de la cour de ferme qui donnait sur une zone de grands arbres et buissons, sur une centaine de mètres, puis, talweg et djebel. Je crois me souvenir qu’une battue fut organisée peu après mais il faisait très sombre. Rien.

Stupéfait, l’escadron est en émoi. En fait les 2ème et 3éme pelotons ne sont pas encore rentrés d’opération. Seul le peloton de Commandement et le 1er peloton (Chef de peloton, l’Adjudant-chef Fèvre) sont au cantonnement. Immédiatement, le chef d’escadron le Capitaine Doyen ordonne à l’infirmier et au chauffeur de l’ambulance Dodge de se préparer. Les deux victimes sont embarquées, sur des brancards. Joseph est encore en vie semble-t-il, très faible. Une escorte de deux EBR, et je ne peux me souvenir (64 ans en arrière…) si j’ai participé avec mon équipage EBR à cette Medevac (ou à la précédente-suivante (?), d’une dame, vivant à Marcouna chez ses parents et épouse d’un lieutenant en poste dans l’oranais). Direction l’hôpital militaire de Batna, à 15 km. Joseph décédera en route, ou à l’hôpital, je ne me souviens plus. L’escorte rentra immédiatement au cantonnement.

(*) : A plusieurs reprises Popof nous avait montré un pistolet Luger qu’il gardait dans sa valise, sous son lit, et qui lui appartenait disait-il. Notre dotation réglementaire était à l’époque, le Colt ou Browning calibre .45

Les questions que je me pose sont les suivantes :

• L’adjudant-chef Fèvre, pour qui j’avais du respect, et je vais l’avouer, un peu de crainte, était un homme de très forte personnalité, au commandement intransigeant, certainement compétent et professionnel mais…

 Est-il mort au combat, pour la France, ou bien est-il mort des suites d’une querelle, dans l’enceinte du cantonnement, abattu par un subalterne alcoolisé ?

• Dans une moindre mesure, la question se pose pour le BC Joseph

Ces questions, je me les pose par respect et déférence pour ceux qui sont effectivement tombés, les armes à la main, sous le feu des fellaghas ou autres aléas de la guerre. Je crois me souvenir que l’Adjudant-chef Fèvre portait sur son blouson, la Médaille Militaire et la Croix de la Valeur Militaire, les deux avec citations. Il avait fait l’Indochine, comme beaucoup d’autres sous-officiers et officiers de l’escadron. Je n’ai pas le moindre doute qu’il était courageux. Jean Simonot, un ancien du 1er peloton pourra certainement donner d'autres précisions.




PS : Ci-dessus, le mess/bar des sous-officiers du 3/8ème à Marcouna, où se produisit l’altercation. Popof était à gauche, contre le mur et l’Adjudant-chef à l’extrémité opposée, bavardant. Cette photo que j’ai prise début 1958 montre le bar, quelques mois plus tôt, avec l’ADJ-Chef Fèvre à droite, Chef…, à gauche et le MdL Staube (je pense), derrière.
... Ouvrir/Fermer cette boîte méta.
Patricia LECORS Patricia LECORS de Amiens a écrit le 2 janvier 2022 à 16h53
Mon papa a été au 8° Hussards pour son service militaire.
Merci pour ce site. 👍
... Ouvrir/Fermer cette boîte méta.
Gérard Dumoulin Gérard Dumoulin de Lille a écrit le 2 janvier 2022 à 16h51
Super site !
Cela fait plaisir de retrouver les anciens...
... Ouvrir/Fermer cette boîte méta.
Henry Duhamel Henry Duhamel de Nice a écrit le 2 janvier 2022 à 16h37
Bravo pour ce nouveau site !
Félicitations et bonne continuation pour l'entretenir et le mettre à jour 😜
... Ouvrir/Fermer cette boîte méta.
Pascal Pascal a écrit le 1 janvier 2022 à 20h13
Bonne année à tous👍
... Ouvrir/Fermer cette boîte méta.
Webmaster Webmaster de Saumur a écrit le 22 avril 2021 à 15h55
Bienvenu dans le nouveau Livre d'Or du site de l'amicale des anciens du 8ème Hussards.
A très bientôt !😉
... Ouvrir/Fermer cette boîte méta.

Retrouvez tous les anciens messages du livre d’or depuis mai 2004 en consultant les archives