Insigne du 8° Régiment de Hussards
Amicale des anciens du 8ème Hussards
Par Saint Georges : Vive la cavalerie !  -  Par Lassale : Vive les Hussards !  -  Par Marulaz : Vive le 8° !

 

 

 



Traditions  --> L'historique 1/3
Mise à jour du : 03.02.2008
HISTORIQUE DU 8° HUSSARDS    page 1 sur 3          Par Robert ALAZET
 

LE 8° REGIMENT DE HUSSARDS

=============

" Le 8° Hussards est un des Régiments les plus beaux et les plus méritants"

Général Lecourbe - 3 Thermidor - An VIII       

 

En lisant ce court résumé de l'Historique du 8° Régiment de Hussards, on ne peut s'empêcher d'être frappé par :

  • Le nombre considérable de batailles auxquelles le 8° Hussards à pris part et dont six sont inscrites sur son étendard .
  • La diversité des actions menées par le 8° Hussards, toutes caractérisées par les qualités essentielles de la Reconnaissance, quelle que soit la forme du combat :
    Initiative, Audace, Vitesse, Sens de la Manoeuvre, Recherche incessante des Renseignements.
  • Les très nombreux faits d'Armes individuels qui émaillent son Histoire. Un certain nombre des ces actions individuelles, choisies pour leur valeur et leur diversité, ont été réunies à la fin de l'historique.

Elles montrent, d'une façon concrète, aux Jeunes, le courage et la valeur de ceux qui, avant eux, servaient sous les plis de notre étendard.

 

RESUME DE L'HISTORIQUE
DU 8° HUSSARDS

==========

 

PREMIERE FORMATION (1793-1814)

==========

Par Saint Georges - Vive la Cavalerie

Par Lasalle - Vivent les Hussards

Par Marulaz - Vive le 8°

 

Eclaireurs Volontaires de FABREFONDS - 9° Hussards - 8° Hussards
 

          Du mariage de Catherine FONDS et de Joseph FABRE, dit FABREFONDS, naquirent quatre filles, décédées en bas  âge, et deux fils. L'aîné est le fameux Fabre d'Eglantine et le second Joseph entre en décembre 1768 au Royal-Roussillon. Pour faire face aux évènements de 1792, par la loi du 31 mai, la Convention autorise la création de corps d'éclaireurs volontaires. Le 1° octobre à Nancy, le colonel Joseph Fabrefonds lève le Corps des Eclaireurs de Fabrefonds. Le 26 février 1793, l'armée est réorganisée. Le nouveau corps entre dans l'arme des hussards avec le numéro 9. Le 10 mai de la même année, le 4° régiment de Hussards, ex Saxe-Conflans émigre. il est rayé des états de l'armée. Les régiments à partir du 5° avancent d'un numéro. le 9° devient donc 8° hussards. Le 6 mai, Fabrefonds est nommé général de brigade à l'Armée de l'Ouest. Il est remplacé à la tête du régiment par Donnadieu, puis par le chef d'escadrons Danican, dit Thévenet. en 1796, Rollot prend le commandement du 8°.

Général FABREFONDS
Général FABREFONDS

           Dés 1793, les "Eclaireurs de FABREFONDS" s'illustrent sur les premiers champs de bataille de la révolution.
Le 14 février 1793, le Hussard QUER s'emparait d'un Etendard ennemi.

           Après un court séjour en VENDEE, (voir photo) le 8° Hussards est à l'Armée du Nord où se distingue le Capitaine MARULAZ.

           MARULAZ est le héros du Régiment. C'est aussi un Héros légendaire de la cavalerie Française. Successivement Capitaine, Chef d'Escadron puis Colonel du 8° Hussards, il commande le Régiment pendant 7 ans avant d'être nommé Général de Brigade puis Général de Division. Il a été 19 fois blessé et a eu 26 chevaux tués sous lui.

          Le Régiment est cité à l'Ordre du jour le 24 juillet 1794.

          Affecté à l'Armée de Hollande, le 8° Hussards prend une part prépondérante à la prise de la flotte Hollandaise bloquée par les glaces au TEXEL (5 janvier1795). Voir le Texel

          Faisant partie de l' Armée Rhin et Moselle le 8° Hussards prend part à toutes les batailles de cette Armée et effectue de multiples reconnaissances dont la hardiesse est demeurée légendaire (Pont de HUNINGUE en 1796). En 1797, à OFFENBOURG, le Capitaine BECKER et 10 Hussards mettent en déroute un Bataillon de Uhlans dont le Commandant est fait prisonnier et bousculent ensuite un Régiment de Cuirassiers Autrichiens.

          En 1799, à l'Armée du Danube, le Régiment attaque, de nuit, le Camp Autrichien, semant la panique chez l'ennemi.

                  Hussard à cheval 1800                   

          En 1800, à l'Armée du Rhin, il se distingue à la bataille de STOCKACH où il fait 4000 prisonniers dont un Colonel Autrichien pris par le Hussard FONTANIER. STOCKACH figure sur l'étendard du Régiment. Voir Stockach

          Toujours en tête de l'Armée victorieuse, le 19 juin, le Régiment passe en entier le DANUBE, à la nage puis l'ISAR et par une reconnaissance foudroyante de l'Escadron MARECHAL, s'empare du pont que l'ennemi allait brûler.
             Le 14 décembre de la même année, il passe la SAALE à la nage...
  

          De 1801 à 1804, le Régiment est en garnison dans l'Est puis dans le Nord au moment du projet de débarquement français en Angleterre.
Voir le camp de Boulogne

         La guerre reprend en Europe Centrale en 1805, le 8° Hussards est d'abord à l'avant-garde de l'Armée, puis en flanc-garde. Le 2 décembre 1805 il prend une part active à la bataille d'AUSTERLITZ où il désarme 3.000 Russes.
- AUSTERLITZ est la deuxième bataille inscrite à l'étendard du 8° Hussards.
Voir la bataille d'Austerlitz

          En 1806, il se distingue à IENA par son mordant et son esprit de sacrifice. Au cours de cette bataille, inscrite à son étendard, le Colonel est blessé et le Capitaine CHARDRON, héros du Régiment est tué... Le Régiment franchit la VISTULE le 5 Décembre 1806 et poursuit l'ennemi jusque dans la lointaine POLOGNE (EYLAU). Ses succès valent au Régiment de fournir une escorte d'honneur à l'Empereur lors de l'entrevue à ERFURT avec le Tsar de RUSSIE.

          En 1809, faisant partie de la Brigade du Général LASALLE, il se distingue à ECKMUHL, RATISBONNE, ESSLING, au siège de RAAB, et surtout à WAGRAM (5 et 6 juillet) où la charge du 8° Hussards fut décisive et victorieuse. Le Colonel de LABORDE, Commandant le Régiment fut tué à cette bataille ainsi que le Général LASALLE...
WAGRAM est la quatrième bataille inscrite à l'Etendard. Son anniversaire est commémoré chaque année par la fête du Régiment le 6 Juillet. Voir la bataille de Wagram

          Le 8° Hussards participe ensuite à la Campagne de RUSSIE, s'illustrant à WILNA, à SMOLENSK et à la MOSKOWA, puis dans les Campagnes d'ALLEMAGNE et de FRANCE et en particulier à la bataille de LEIPZIG (1813) où le Colonel du COETLOSQUET, Commandant le Régiment, fut nommé Général par l'Empereur sur le champ de bataille, après une charge glorieuse. Voir la campagne de Russie

          Après avoir combattu à SAINT-DIZIER et à CHAMPAUBERT (1814) le Régiment, alors à STRASBOURG, est dissous le 12 Mai 1814. Il existait alors depuis 21 ans, il avait participé à plus de 30 batailles importantes, mené d'innombrables reconnaissances, désarmé près de 20.000 ennemis. Quatre victoires étaient inscrites à son Etendard.

Haut de la page

PREMIERE FORMATION

1793 - 1814

REVOLUTION - CONSULAT - EMPIRE

1793 - Armée des Côtes de la Rochelle

1794 - 1795. Armée du Nord

1795 - 1796 - 1797. Armée du Rhin

1798. Armée d'Helvetie

1799. Armée du Danube

1799 . 1801. Armée du Rhin - Stockach

1802 . 1804. Armée des Côtes de l'Océan

1805. Campagne d'Allemagne- Austerlitz

1806 . 1807. Campagne de Pologne - Iéna

1808. Armée du Rhin

1809. Campagne d'Autriche - Wagram

1810 . 1811. Hollande et Allemagne

1812. Campagne de Russie

1813. Campagne de Saxe

1814. Campagne de France

 

Dissolution du Régiment

 

 

==========

 

Chefs de Brigades

 

1792. FABREFONDS

1793. DONNADIEU

1793. DANICAN dit THEVENET

1796. ROLLOT

1798. MARULAZ

1805. FRANCESCHI-DELONNE

1806. de LABORDE

1809. DOMON

1812. COMTE du COËTLOSQUET

1813. THUROT 

 


Haut de la page
Contacter :   Le président    Le secrétaire    Rubrique "historique"   Le webmaster
Tous droits réservés pour tous pays - Copyright amicale 8ème Hussards © 2004