Insigne du 8° Régiment de Hussards
Amicale des anciens du 8ème Hussards
Par Saint Georges : Vive la cavalerie !  -  Par Lassale : Vive les Hussards !  -  Par Marulaz : Vive le 8° !

 

 

 



Historique
Mise à jour du : 31.08.2008
DEUXIEME FORMATION

 

Armée de la Loire.

Mais revenons en France. Les escadrons mobilisés intègrent l'Armée de la Loire. Par voie ferrée, le 8° rejoint Tours pour faire partie de la brigade, commandée par le colonel de Lacombe, formée de ses quatre escadrons, du 1° escadron du 1° cuirassiers, du 1° escadron du 6° cuirassiers et de deux escadrons de chasseurs d'Afrique. Sa mission est de surveiller la voie ferrée de Tours au Mans.


Hiver 1870-1871 (d'après un tableau d'Edouard Detaille)

Regroupé à Chateau-Renaiult. Lez régiment passe au 16° corps d'armée, commandé par le général Curten. Les contacts avec les Prussiens sont journaliers. Le 1° janvier, le 3° escadron est en reconnaissance sur Vendôme, jusqu'à Villechauve et Authon, où il rencontre des Ulhans et Dragons prussiens. De son côté, le 4° escadron, en reconnaissance sur la route de Blois à Herbault, repousse l'ennemi de Château-Renault. Le 2 janvier,reconnaissance des 1° et 2° escadrons sur Vendôme, occupée par l'ennemi. Le commandant Roullet, avec sont demi régiment réduit à six pelotons, se présente, au-delà de Saint Amand devant le village de Lancé. Le peloton d'avant garde se jette sur les postes ennemis, les bouscule et entre dans le village. Le capitaine Binet avec son escadron se porte à droite du village où les Prussiens avaient été signalés par une villageoise et tombe sur un groupe important de Uhlans, surpris. Le terrain était propice, vaste plaine avec quelques arbres fruitiers. Immédiatement, c'est la charge. Les hussards se précipitent sur les Prussiens qui après une courte poursuite déposent les armes. Le 1° escadron fait seize prisonniers. Le capitaine Binet reçut un coup de lance dont la blessure guérit rapidement.
Le 16 janvier, sur la route en direction de Laval, à Saulgé-le-Bruant, l'avant-garde des chasseurs d'Afrique, aperçoit des cavaliers du 65° dragons prussiens poussant une soixantaine de mobiles. Le colonel Lacombe charge, malgré le verglas, avec deux de ses escadrons pour aider les chasseurs.

retour historique 2

 

Contacter :   Le président    Le secrétaire    Rubrique "historique"   Le webmaster
Tous droits réservés pour tous pays - Copyright amicale 8ème Hussards © 2004